Objectifs et Mode d'Action

La lutte contre les fausses croyances

Les crimes à caractère rituel trouvent leurs origines dans la croyance chez certains individus que la réussite sur toutes ses formes repose sur l’intervention des forces surnaturelles et que certaines catégories d’individus comme les albinos et les enfants impubères possèdent une énergie capable d’être récupérer pour influencer le destin. Pour lutter contre ces fausses croyances et remettre le travail comme la seule condition de la réussite, SACRI International mène en partenariat avec d’autres acteurs des campagnes de sensibilisation auprès des populations où ces croyances sont persistantes. 

 

 

La lutte contre les violations de droits de l’Homme

Entre 2008 et 2013 les organisations de défense des droits de l’Homme estiment à plus de 500 cas le nombre des victimes de crimes à caractère rituel et  à plusieurs centaines les  disparitions suspectes. Ainsi dans des pays comme le Nigeria, le Gabon, ou la Cote d’Ivoire, il ne se passe pas un mois sans qu’un corps mutilé soit découvert. Ces actes effroyables qui bafouent la dignité humaine constituent des violations flagrantes des droits de l’Homme car il s’agit d’assassinat accompagné d’acte de torture sur une minorité raciale que sont les albinos et sur des personnes incapables de se défendre comme les enfants. Pour pousser les gouvernements africains à prendre des mesures adéquates visant à la protection de ces populations, SACRI International  organise des campagnes pour demander à la Cour Pénale Internationale et aux Nations Unis, le classement des crimes à caractère rituel en crime contre l’humanité.

La lutte contre l’impunité des auteurs et des commanditaires

Compte du statut politique et social des commanditaires (Ministre, Directeurs Généraux, Chef d’entreprise, grands commis de l’état, etc), ces derniers et leurs hommes de main sont rarement inquiétés par la justice et cela même lorsqu’il existe des indices matériels et des aveux. Cette injustice renforce la détresse des familles qui ne peuvent pas véritablement faire leurs deuils. Pour éviter que ces actes odieux restent impunis, SACRI International se porte partie civile dans les pays ayant des lois à compétence universelle comme en Allemagne,  Belgique, Canada, Espagne et France.

L’aide et le soutien aux potentielles victimes et aux familles des victimes

La majorité des familles des victimes sont souvent défavorisées ne connaissant pas les procédures pénales ; ainsi lorsqu’elles sont frappées par la perte d’un être cher dans des conditions aussi effroyables  que celle d’un crime à caractère rituel, elles se retrouvent abandonnées à elles-mêmes sans aucun soutien judiciaire, psychologique et matérielle. Pour aider  ces familles si durement touchées, nous apportons une aide psychologique et un accompagnement judicaire par des psychologues et avocats bénévoles. Pour les familles les plus défavorisées, nous apportons une aide matérielle et financière.  En outre, SACRI International mène des campagnes de prévention sur le respect de certaines règles de sécurité à destination des jeunes enfants et des albinos qui constituent les potentielles victimes des crimes à caractère rituel.

La lutte contre pauvreté et la défaillance de certains systèmes éducatifs

Dans des pays où la majorité de la population vit avec moins d’un euro par jour, une somme de 2 000 euros pour des organes génitaux d’un enfant ou de 70 000 euros pour l’ensemble du corps d’un albinos  représentent une véritable manne financière pour des individus en forte précarité sociale, déscolarisés, toxicomanes et alcooliques. Alors pour enrayer cette dynamique macabre, SACRI International en partenariat avec des associations locales initie des projets éducatifs, de lutte contre la pauvreté, l’alcoolisme et la toxicomanie à destination notamment des jeunes au chômage pour les éviter ainsi de servir d’hommes de main aux commanditaires des crimes à caractère rituel.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© SACRI International